Découvrez ici un extrait de la chronique détaillée d’Isis et de ses rêveries, qui a pris le temps d’analyser complètement le livre. Merci à elle pour son avis!

Extrait :

« La couverture de Seven nous annonce un road trip dans des étendues désertiques et désertées, vides d’espoir… Promesses tenues!

Le roman s’ouvre sur la lassitude des Dieux face aux hommes et par leur projet d’anéantir, une fois de plus, la Terre. Mais ils entendent donner une dernière chance à cette humanité décidément bien décevante. Au cœur de la fin du monde, une petite poignée sera épargnée, notamment sept enfants à naître et parfois leurs parents. Six garçons et une fille, qui se verront affublés d’un des sept péchés capitaux, en même temps que de la responsabilité de l’avenir humain. Pour les aider à supporter un tel poids, les divinités de tous âges leur confèrent aussi un supplémentent d’âme. Chacun sera la réincarnation d’une figure mythique… A voir si ce sera pour le meilleur, ou pour le pire une fois conjugué avec le péché qu’ils portent. A leur dix-huit ans, mû par une force irrépressible, leur road trip commence. Et nous trouvons là une intéressante réécriture du Destin antique : ces jeunes deviennent les jouets des dieux qui parfois s’impatientent, parfois leur viennent en aide.

 Le réseau de personnages de ce roman est particulièrement dense et complexe. Il forme un maillage serré dont on ne saisit toute l’ampleur qu’à la fin, et c’est là, un coup de maître. Nous sommes perdus dans ce monde apocalyptique, comme les héros, jusqu’à ce que certains fils se dénouent, dévidant la pelote dans son intégralité. Qui est Paula? Qui est vraiment Mandson? Pourquoi ses fils Jay et Malik détestent tant les femmes? Pourquoi les enfants arrivent-ils devant chez Evangéline, seuls et abandonnés? L’organisation qui préside à ce nouvel ordre du monde, déchiré entre bandes rivales, qui se détestent et s’exploitent, se manifeste dans toute son horreur lorsqu’enfin l’héroïne grandit et prend sa vie en main. Ce n’est qu’alors qu’elle comprend – et que nous comprenons- quel était son vrai rôle. »

Lire la suite sur son blog….

%d blogueurs aiment cette page :