Nous sommes le 1er aout, et il est l’heure de penser à la rentrée. A l’aube de 2017 et de mon semestre Erasmus, je créai un blog voyage et je délaissai quelque peu mes projets d’écritures pour me concentrer sur mes études. Découvrez ce qui nous attend à la rentrée de septembre dans ce loooong article libérateur.

Sachez d’abord qu’un article similaire sera posté sur Maëva’s Mapa Mundi.

Ça serait mentir si je disais que l’écriture ne m’a pas manqué. Du moins l’écriture de fiction – ou non – le vrai défouloir, qui était pour moi, et qui n’avait rien à voir avec les cours, les essais à rendre, les rapports de stages bien classiques et étriqués et le blog voyage trilingue qui me permet encore un peu de m’évader.

Cela fait un moment que je n’ai pas laissé mes doigts divaguer, mais à chaque fois que je prends le clavier, je les sens s’exciter  – serait-ce ce moment-là où un nouveau personnage nait ? – mes doigts s’interrogent, se précipitent comme ils le font en ce moment, mon cerveau part au large et pensent de plus en plus aux projets à venir. Car ils lui paraissent très loin ces projets, et ma cervelle a la vague à l’âme.

Dans l’article Que nous réserve 2017 ? Je vous parlais d’un nouveau projet : les auto-tamponneuses. 8 mois plus tard (oui !) il n’en est rien. Absolument rien. Ou une esquisse par-ci, par-là, rien de concret, pas de chapitre, pas d’avancement.

La faute à qui ? Moi et uniquement moi (s’il faut trouver un coupable).

Je me suis laissée emportée par mon blog voyage, mes études et la frénésie de la découverte d’un nouveau pays. Je ne regrette pas, loin de là ! J’ai grandi avec ce séjour, et je pourrais trouver mille et un coupable, mon blog qui ne m’oblige pas à faire preuve d’esprit mais seulement d’un peu d’humour et de traduction, les séries et les livres qui ont été une bouffée d’air pur dans ce semestre intense, la vie sociale espagnole, plus rythmée que tout ce dont j’avais fait l’expérience, l’amour et l’eau fraiche…

J’ai tendance à être le cliché de l’artiste qui a besoin d’être triste et seule pour écrire, quand je suis occupée et que tout va – ou presque – rien ne sort. Pourtant, je sais que j’en suis capable, j’écris par exemple, cet article d’une traite, sans réflexion, dans brouillon, l’encre sort de mes doigts, s’infiltre dans les touches comme lors d’une séance d’écriture automatique digne d’André Breton et de ses amis.

Oui mais voilà, je ne reprends pas le chemin de l’école tout de suite en septembre, ou du moins de manière déguisée, car je serais assistante français au Royaume Uni à la rentrée, afin de me prendre une année « sabbatique » pour réfléchir sur mon master et mon avenir et tester l’éducation. Je ne serais pas à temps plein, ce qui peut m’offrir  bien du temps pour deux choses qui me tiennent à cœur : voyager et écrire. Je vous en parlerai plus en détails dès que possible sur mon blog voyage.

Alors comme en début d’année 2017, je vais prendre une résolution (me remettre au sport OUI !) reprendre l’écriture, tout simplement. Alors non pas d’excuse : les cours ça comptent blabla… non ! Cette année (scolaire) et dès ce mois-ci si possible, entre le boulot d’été et le stage ainsi que mon nouveau poste à la rentrée, je ferai garde alternée : une semaine article voyage, une semaine écriture.

Pourquoi ? Mon blog Erasmus était un défi – un article par semaine pendant plus de vingt semaines, est-ce que je vais tenir ? – et je l’ai fait ! Aujourd’hui, il me reste que deux ou trois articles bonus à rédiger sur le sujet et je ne me vois pas me précipiter pour le faire. Bien sûr je pars en Angleterre alors j’aurais de nouvelles destinations à indexer, mais je n’ai plus cette pression de la « deadline » du fin de séjour Erasmus, maintenant que je suis installée sur Maëva’s Mapa Mundi, je compte bien y rester ! Alors si ça prend un an, deux ans, trois ans ou plus pour raconter mes aventures ça me va ! Sachant qu’une année compte 52 semaines, ce sera plus de 25 articles par an pour raconter mes voyages et autres frasques ce que je trouve bien acceptable !

Ce qui veut dire qu’il me restera plus de 25 autres semaines par an à consacrer à l’écriture. Ça peut paraitre peu mais vu le temps que je consacrais par semaine à écrire un article, le traduire en deux langues, mettre un « copyright » sur les photos et le poster, il est certain que je vais pouvoir avancer sur un projet. A quelle vitesse, je ne sais pas encore. Alors accrochez-vous, parce que y’en a sous le capot. Bien sûr je compte reprendre les auto-tamponneuses, mais pas tout de suite. Pourquoi ?

Je vais recommencer en douceur avec une nouvelle pour Rebelle Editions pour le recueil de fin d’année. Ça va me permettre de me remettre à cheval puis de cravacher pour le reste de l’année 2017. Comme vous le savez la maison d’édition devant éditer Amitchigan a fermé, ça ne sera donc pas pour cette fois pour notre belle barmaid, mais elle reste dans les parages, je compte bien lui trouver une écurie. Pour Seven, planifié fin 2017, il se peut que les choses changent, encore une fois je vous tiendrai au courant.

Bref, j’avais dit que 2017 serait mon année, au pire ça sera 2018 !

Je compte également vous proposer une nouvelle édition pour Angelheart, je suis entrain de parler avec une amie béta lectrice pour professionnaliser le projet au possible. Et qui dit nouvelle édition, dit nouvelles couvertures ! Plus adaptées, plus liées… nous verrons bien.

J’aimerai aussi proposer la saga autoéditée chez les libraires (toujours via thebookedition) et surtout au format poche, s’il vous intéresse, avec des couvertures adaptées, évidemment. Je vous ferai passer un sondage quand je m’approcherai un peu de la réalisation de ce projet.

J’aimerai également, pourquoi pas, me lancer dans l’écriture en ligne comme je le faisais au temps de fanfiction.net mais en version wattpad. Peut-être que cette alternative me motiverait à écrire, si elle ne me prote pas préjudice en suite pour la publication de l’œuvre.

Et pour finir, j’aimerai professionnaliser au possible ce site. Il convient pour l’instant, mais j’aimerai le rendre plus propre et agréable à naviguer une fois Seven et Amitchigan publiés (oui ce n’est pas pour tout de suite) en achetant un nom de domaine et en le passant sur wordpress.org avec une nouvelle interface pro. Encore une fois, ce n’est pour l’instant qu’un projet, je ne sais pas quand il aboutira, mais j’espère vous écrire dans un an jour pour jour sur le blog de mon nouveau site, une bannière promouvant Angelheart, Seven et Amitchigan.

Je vous laisse sur cette note, après avoir écrit d’une traite je me sens lessivée, mais ça fait du bien. Ne pensez surtout pas que je vous oublie, ou que j’oublie mes personnages anciens comme futurs. Ils sont comme des chats grattant à ma porte la nuit, ils sont dans un coin bien au chaud dans cet été caniculaire et ils ressortiront tôt ou tard de la boite de pandore.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :